Poèmes des poètes

Textes poétiques des poètes et poétesses du site sous forme de poème sur tous les sujets.

Du haut de nous deux

Du haut de nous deux, Au-dessus des ombres, Et des arbres torturés, Les plaintes étouffées Comme des yeux que l’on ferme. Du haut de nous deux, Comme un rêve Qui s’échappe, Un chant infesté Par les tortures.

POEME EN 4 ACTES

POEME 1 Depuis que mon cœur m’a dérangé en faisant battre mes tempes comme bat le tocsin les soirs de canicule je sais qu’il existe au fond des ventres mûrs des peuples en sommeil où l’espoir persiste en lumineux autels de lumière il suffit parfois d’une mère pour changer le devenir du Monde.

Un peu d’Amour

Un peu d’Amour Il suffisait d’un peu d’amour dans tes regards Pour me rappeler que les jours étaient passé Les jours où la vie nous rappelait Qu’il fallait nous aimer sur cette terre. La vie nous disait tant de choses On avalait la vie avec amertume et les jours étaient comptés. Dieu seul sait, qu’il [...]

IL n’y a que l’ Amour qui ose!

Poème sur la force de l’amour Il n’y a que l’amour qui vaille La lumière du vitrail. La passion, les blessures Ton prénom sur un mur

Le bel été Poésie

Je me souviens du bel été Et du jeune homme que j’étais J’allais voir Rose et Magali Je ne savais pas dire je t’aime Je leur récitais des poèmes Et des vers de Paul Géraldy C’était le temps de la rengaine Tantôt la joie tantôt la peine

Parfois je songe, poème

Parfois je songe aux grands voyages et aux instants d’éternité d’avant le temps Je songe aux murmures des cascatelles* au bonheur de t’aimer toujours par-delà les aurores et les sèves conquises

Elle revient

Elle n’était pas de celles qui cassent les ménages L’eût-elle un jour voulu Car elle avait tant d’hommes qui lui rendaient hommage A trente ans révolus. Elle se contentait d’aller de l’un à l’autre Légère et toute crue Faisant fi des vindictes de tous ces bons apôtres Qui l’eût dit, qui l’eût cru.

Un voile de caresses

Un voile de caresses se drape à l’horizon de ton corps audacieux je suis le funambule qui s’enracine à l’inattendu des cimes et je glane aux jardins des délices le sens intime des hasards Un charmant baiser me déshabille et me délivre de mes angoisses j’essaime la parole je m’interpelle sur les sentiers des émergences [...]

NOTRE MERE

NOTRE MERE Te souviens-tu Maman quand nous étions tous deux Rêvant sur tes genoux en écoutant ta voix, Tu nous grondais pourtant en nous appelant Rois, Ma tendre sœur et moi nous étions si heureux. Si fièrement bercée aux rythmes de tes cieux

SOUVENIR

SOUVENIR C’est un souvenir que je ne sais pas dire bien avec des mots, même s’il le faut. Je l’ai oublié depuis des années, depuis notre enfance…