Derniers Textes écrits par les Poètesses et les poètes:

Le promeneur, Déclaration d’amour

Sur son chemin, le promeneur admire plusieurs fleurs. Il les touche, les regarde, renifle leur parfum mais il n’en cueille qu’une seule qu’il gardera tout au long de sa vie. Je marche sur le chemin de ton cœur. J’ai vu des fleurs et j’en ai touché. Le parfum de certaines d’entre elles a donné un [...]

Une côte sauvage

Dans un vacarme assourdissant, au pourtour dessiné du rivage Les vagues frappent la côte ciselée presque sauvage Les ressacs rebelles et incessants Laisse place à la caresse d’un souffle piquant

Double Vie, poème

Calme, paix, silence en cette nuit ! Plus de fauves mécaniques dans les rues et les langues des bougies n’ont pas de mots. Je suis d’accord avec moi-même.

Je t’aime fiston, message à son fils

Poème d’amour d’un père à son fils Je te regarde dormir et je te dis je t’aime Si t’en demande encore je le redirai sans gêne À quoi me sert La gêne quand Tu es toute ma joie Quand tu files comme une fusée quand t’entends ma voix?

Etre amoureux de Toi, lettre

Message d’amour poétique Être amoureux de toi, c’est comme participer à une course de fond sans personne à mes côtés pour me servir de repère. Sans savoir si je dois relâcher mes efforts parce que j’ai pris assez d’avance, si je dois changer de rythme parce que je ne suis pas au niveau des autres [...]

La beauté du jardin

C’est beau de découvrir un jardin à l’aurore, Quand, avec le jour naissant, s’éveillent ses hôtes, Avant que le dieu Râ ne prenne son essor, Ne boive de l’eau fraîche chipée aux creux des mottes

La sensation du bonheur

Des instants de bonheur des regards échanges sensation étrange magie de l’amour qui parfois nous dérange subtil pouvoir étrange que celui d’un seul regard devient vite notre miroir

Poème arabe: تأتين من حلل الورد

إلى سعيدة دائما يجرؤ الورد حين تبوحين، يشتقّ من عطرك المطمئنّ اليقين، لعلّك حين تبوحين تختصرين المسافة بيني و بيني، لعلّ احتفالك يهدي إلى جوقة الهائمين سماء خرافيّة تكتفي بمجاز التّجاوز، تغترف الوصف من نظرة الطّفل، الطّفل يشرق، يطلق ساح راياته المشرئبّة، مازال طفل العبارة يخترق القفر،

SOLITUDE, poème

D’une enfance passée entre quatre murs J’ai gardé vif le goût de la lecture Pendant que les autres pètent et rotent Je me saoule de mots et de notes

L’envol des paroles

Comme les oiseaux s’envolent À tire d’ailes à mon approche Comme le vent qui caresse mon visage La mer qui balade ses voiliers Sur les flots Comme l’envol des paroles Celle de tes lèvres menteuses